Archives du jour : 15 août 2017


Lorsque vous utilisez l’interface de Power Query pour réaliser vos transformations, vous devez savoir, qu’en arrière plan, toutes vos actions sont traduite dans un langage informatique : le M, que nous allons étudier. Si ce n’est déjà fait, vous pouvez télécharger les fichiers sources sur le site de l’excellent  livre M is for (Data) Monkey écrit par Ken Puls et Miguel Escobar  dont nous nous sommes inspiré Télécharger les fichiers pour écrire ce post. Créons une nouvelle requête : Obtenir les données–> Excel–> Ch20 ExamplesUnderstanding M.xlsx Cochez Sales. Cliquez sur modifier. Cliquez sur Editeur. avancé Ce bouton nous permet d’accéder au code M, un peu comme l’explorateur de Macro en visual basic. Décomposons ce bloc de code pour comprendre la structure du langage. let Source = Excel.Workbook(File.Contents(« C:UsersLe mennDesktopMCh20 ExamplesUnderstanding M.xlsx »), null, true), Sales_Sheet = Source{[Item= »Sales »,Kind= »Sheet »]}[Data], # »En-têtes promus » = Table.PromoteHeaders(Sales_Sheet, [PromoteAllScalars=true]), # »Type modifié » = Table.TransformColumnTypes(# »En-têtes promus »,{{« Date », type date}, {« Inventory Item », type text}, {« EmployeeID », Int64.Type}, {« Quantity », Int64.Type}, {« Price », Int64.Type}}) in # »Type modifié » Le code de chaque requête en M doit commencer par le mot clé let. La seconde ligne commence par identifier la première étape en lui affectant un nom, ici Source. Ce bloc de code se contente de récupérer l’ensemble des tables […]

Power Query – M – Structure du langage